Masturbation 101 (pour personnes avec vagin)

0 commentaires

Comment se sont déroulées vos dernières séances de masturbation: incroyables? Comme d’habitude? Satisfaisantes? Non-existantes? Si vous vous reconnaissez dans la dernière réponse (et que c’est problématique pour vous), allez jeter un coup d'œil à notre blogue à propos de la Baisse du désir sexuel. Si vous êtes intéressé à améliorer vos sessions de masturbation, à apprendre de nouvelles façon de faire ou à débuter la pratique de la masturbation pleine conscience, continuez votre lecture!

 

Un mot sur l’histoire de la masturbation

➡️ Rappel important: la masturbation ne donne pas de boutons, de poils, de cancer, de maladie mentale, ne rend pas infertile, ne rétrécit pas les organes génitaux et n’affectera pas négativement votre vie sexuelle actuelle ou future! Si jamais vous avez entendu quelque chose dans le genre, rassurez-vous: ce ne sont que des mythes. Alors bonne masturbation!

La masturbation existe probablement depuis que l’Homme préhistorique a constaté qu’il était agréable de stimuler ses organes génitaux, mais c’est malheureusement une activité qui a été incroyablement diabolisée à travers l’histoire, surtout la masturbation féminine. Cette diabolisation peut être retracée dans des textes datant de 1712, où la masturbation est décrite comme rien de moins que de la pollution personnelle (Onania: or, the heinous sin of self-pollution)! En 1916, Winfield Scott Hall, un professeur en physiologie, a publié un livre ayant pour titre: Sexual Knowledge (Connaissances sexuelles), où il décrit la masturbation féminine comme un «acte d’abus envers soi-même» et une «habitude dégoûtante et destructive». Belle façon de rendre honteux quelque chose de si naturel! La religion aussi joue et a joué un rôle important dans la diabolisation du plaisir sexuel à travers les époques. Relations sexuelles hors-mariage ayant un but autre que de faire des enfants? Impossible. Et toutes relations sexuelles se font entre personnes mariées hétérosexuelles de la même origine ethnique, n’est-ce pas?

Blague à part, dans les dernières années, la masturbation a commencé à être un peu plus acceptée et abordée dans les sphères publiques, même chose pour le plaisir sexuel. Entre autres grâce à des émissions télévision telles que Sex Education et les associations de personnalités populaires à des compagnies de jouets érotiques, telles que Lily Allen et Womanizer ou Cara Delvigne et Lora DiCarlo. Nous croyons aussi que l’éducation sexuelle dans les établissements scolaires pourrait jouer un rôle positif. Malheureusement, ce type d’éducation se concentre principalement sur l’abstinence, les ITS et les risques de tomber enceinte et laisse de côté le plaisir, le consentement, l’orgasme, le genre, etc.

 

Masturbation, mais encore?

La masturbation est généralement tabou, couverte de honte et quelque chose qu’on ne devrait pas faire, surtout lorsqu’il s’agit de masturbation féminine. Donc, si vous ressentez de la honte lorsque vous vous touchez, sachez que cette pratique fait partie d’une vie saine! Des livres tels que Come as You Are de Emily Nagoski et Carnal Knowledge de Zoë Ligon, peuvent vous aider à naviguer dans l'univers de la sexualité. 

Pour les fxmmes et personnes avec un vagin qui se masturbent, il est généralement plus facile pour ces personnes d’atteindre l’orgasme lors de relations sexuelles à deux. Ce qui est logique! Plus vous connaissez votre corps, ce qui vous fait du bien et ce qui vous donne du plaisir, plus il vous sera facile de guider votre partenaire lors de vos ébats. 

Donc, qu’est-ce qu’un orgasme? C’est tout simplement la réponse physiologique qui suit l’excitation et la stimulation sexuelle. Au paroxysme du plaisir (appelé la phase plateau), il y a une augmentation de l'afflux sanguin dans la région pelvienne, ce qui crée de la tension dans les muscles et de l’afflux sanguin au niveau des tissus. L’orgasme qui s'ensuit est en fait une contraction rythmique et involontaire des muscles du plancher pelvien, de l’utérus, du vagin et de l’anus. Le tout résulte par un sentiment intense de plaisir!

Cycle de la réponse sexuelle chez les femmes et fxmmes

Nous en avons déjà parlé, mais nous croyons que l’orgasme ne devrait jamais être le but absolu lors d’une relation sexuelle, vous pouvez définitivement être satisfait.e sans. Alors ne vous mettez pas trop de pression pour avoir un orgasme, car vous pourriez ressentir de l'anxiété de performance! Ceci étant dit, il existe également le phénomène de l’écart d’orgasme (orgasm gap) que nous souhaitons aborder. 

➡️ Pour plus d’informations sur l’orgasme féminin et ses bénéfices, cliquez ici! 
 

Petit mot sur l’écart d’orgasme

Bon, parlons de l’écart d’orgasme! Il est vrai que les orgasmes ne devraient pas être le but ultime à atteindre. Par contre, lorsqu’une étude effectuée en 2016 a démontré que statistiquement les femmes dans une relation hétérosexuelle atteignent moins l’orgasme que les hommes (65% contre 95%), nous croyons que la situation est problématique. Donc, qu’est-ce qui explique cet écart? 

L'écart d'orgasme dans les relations hétérosexuelles

Premièrement, il est perçu depuis très longtemps dans l’esprit collectif que le sexe (pour les femmes) n’est qu’une fonctione reproductive et que le plaisir ne fait pas parti de l’équation dans la chambre à coucher. 

Deuxièmement, le fait que le plaisir féminin est généralement ignoré ou négligé. Par exemple,  Lauren Streicher écrit dans son livre Sex R: «nous blaguons à propos des garçons qui se masturbent, nous blaguons, mais au moins c’est accepté». Cependant, lorsqu’on parle de masturbation féminine, c’est n’est pas discutée, c’est déconseillée et même rabaissée. 

Troisièmement, le portrait fait des relations sexuelles par les médias et la pornographie met généralement de l’avant la sexualité et le plaisir masculin. Cette représentation focuse rarement sur le plaisir féminin ou sur du plaisir qui n’est pas hétéronormatif. Et presque à chaque fois, les deux partenaires atteignent l’orgasme en même temps! Ce genre d’images est donc bien ancrées dans notre esprit collectif, il n’est donc pas étonnant que les fxmmes tendent à faire semblant d’atteindre l’orgasme plus que les hommes. Elles le font pour plusieurs raisons: pour faire plaisir à leur partenaire (ce qui est problématique en soi), pour mettre fin à une relation où elles savent qu’elles n’auront pas d’orgasme de toute façon, pour ne pas se sentir nulle ou embarrassée, etc. 

Quatrièmement, le manque de connaissances à propos de l’anatomie féminine et particulièrement le clitoris! Lorsque l’on sait que les personnes avec un vagin atteignent généralement l’orgasme grâce à la stimulation du clitoris, il est étonnant qu’autant de personnes ne savent pas où il est situé, comment le toucher et le stimuler. 

Cinquièmement, les femmes apprennent généralement très jeunes (à travers leur éducation, films, émissions télé, etc.) qu’elles doivent être gentilles, faire plaisir, être calmes et douces, qu’elles ne doivent pas déranger,etc. Donc pour de nombreuses femmes demander ce qu’elles veulent au lit vient souvent avec un sentiment de malaise, car elles n’ont jamais appris à vocaliser ce qu’elles désirent. 

 

Masturbation 101

Pour maximiser votre plaisir sexuel, vous devez comprendre ce qui vous fait du bien, ce à quoi votre corps répond, quelles zones érogènes vous excitent, etc. C’est donc ici que la masturbation entre en jeu!  Elle permet de se connecter à sa sexualité, à sa réponse sexuelle et de prendre confiance en soi. C’est aussi une bonne manière de se détendre, de se sentir bien et même de réduire les douleurs menstruelles! La masturbation en solo est donc une activité parfaite pour apprendre à connaître son corps, pour en (re)prendre possession et pour prendre soin de soi. La masturbation mutuelle, c’est-à-dire la masturbation avec un partenaire, est une façon amusante de changer sa routine au lit et de faire augmenter l’excitation. Elle peut également remplacer la pénétration si les relations sexuelles sont douloureuses pour vous.

 

📝 Lignes directrices

Il n’y a pas vraiment de recette à suivre pour se masturber, si ce que vous faites vous fait du bien, continuez comme ça! Vous pouvez tout de même garder ces lignes directrices en tête:  

  • Ne vous pressez pas pour atteindre l’orgasme
  • Ne vous concentrez pas seulement sur l’orgasme, votre session de masturbation devrait focuser sur le plaisir en premier lieu
  • Ne négligez pas vos autres zones érogènes, c’est-à-dire, les seins, l’intérieur des cuisses, les fesses, le cou, etc.
  • Sortez de votre routine; changez de position, essayez un nouvel endroit (douche, bain, sofa), ajoutez du lubrifiant, utilisez un jouet érotique, etc. 

 

Massage du clitoris

La majorité des personnes ayant une vulve atteignent l’orgasme grâce à la stimulation du clitoris! 

«Selon un sondage effectué aux États-Unis en 2015 auprès de 1000 femmes et publié dans le Journal of Sex & Marital Therapy, 36% de celles-ci indiquent que la stimulation du clitoris les aident à atteindre l’orgasme lors de relations sexuelles. Alors que seulement 18% atteignent celui-ci lors de la pénétration uniquement.» (NBC)

Comment les femmes atteignent l'orgasme dans les relations hétérosexuelles

➡️Donc voici quelques trucs à essayer lors de la masturbation du clitoris:

  • Masser
  • Caresser
  • Massage indirect (par exemple, la peau autour du clitoris)
  • Varier la pression
  • Ajouter un jouet érotique
  • Varier la température (plus facile à faire avec un jouet)
  • Utiliser de l’eau ou du lubrifiant
  • Masser votre périné
  • Insérer vois doigts dans le vagin
  • Se positionner différemment (sur le dos, à genou, debout)
  • Lire un livre érotique
  • Vous regarder dans le miroir

Tout le monde est différent, donc n’hésitez pas à essayer différentes choses pour apprendre ce que vous aimez! 

Orgasme avec le point G 

Nous discuterons maintenant d’un des endroits le plus méconnu du corps féminin: le point G. Il a été découvert dans les années 50 par le gynécologue Ernst Grafenberg, d’où son nom. Toutefois, ce n’est que tout récemment (2009) que la science a découvert que ce point est en fait la portion interne du clitoris. Cette zone érogène est extrêmement sensible chez la femme et les personnes avec un vagin et permet d’avoir un orgasme plus intense. Situé dans la région avant du vagin, la localisation et la taille du point G varie pour chaque personne, d’où l’importance de l’exploration.

👉 Gardez donc en tête qu’il est difficile à identifier pour trois raisons principales; pour chaque fxmme il est situé à une hauteur différente, est de taille variable et il n’est facilement identifiable que lorsqu’il est gorgé de sang (lorsque vous êtes excité). Nous vous conseillons de tenter l’exploration tactile d’abord, puisque vous pourrez l’identifier par sa texture rugueuse et bosselée. Certaines personnes le décrivent comme une « noix » à l’intérieur du vagin. Vous pourrez ensuite tenter l’exploration avec vos doigts ou un jouet (comme le Dalia). Pour atteindre la zone du point G, vous pouvez viser le nombril. Certains chercheurs identifient cette zone grâce au cadran d’une horloge, soit entre 11h et 13h.

Lorsque vous trouvez et stimulez ce point, vous appuyez en fait sur l’endroit clé pour déformer le clitoris au maximum et donc créer une stimulation optimale. Le procédé est assez simple pour le point G: une fois trouvé, il faut tout simplement appliquer une pression et la relâcher avec la fréquence et la force désirée. Nous vous suggérons d’explorer votre point G seule en premier lieu, il vous sera ainsi plus facile d’expliquer à votre partenaire comment s'y prendre. Rappelez-vous, le point G est sensible à la pression et non aux vibrations!

 Région du clitoris et du point G - Illustration par Désirables

 Région du clitoris et du point G - Illustration par Désirables

Masturbation pleine conscience

Avez-vous entendu parler de la masturbation pleine conscience? Cette pratique gagne de plus en plus en popularité! Tout simplement, c’est la stimulation personnelle (donc la masturbation) où vous faites un effort conscient pour ressentir un plaisir qui est spécifique à votre corps. Ce qui est généralement différent de votre routine habituelle de masturbation. Il est donc important d’être présent physiquement et mentalement et de ne pas se juger! 

Le but de la masturbation pleine conscience est de mettre le plaisir au centre de l’expérience sexuelle plutôt que l’orgasme. La même chose pourrait être dite du concept de Slow Sex. En retirant la pression souvent associée avec le désir absolu d’atteindre l’orgasme, l’expérience de sensations intenses et de plaisir sera généralement favorisée. En effet, puisque vous ne serez pas pressé de jouir, vous aurez moins tendance à utiliser les mêmes routines (bouger d’une certaine façon, être dans une certaine position, utiliser le même jouet, penser à un fantasme en particulier, etc.)

Ça semble compliqué? Ce ne l’est vraiment pas, le but est surtout de prendre son temps et d’essayer de nouvelles choses!

📝 Voici quelques trucs pour vous aider: 

  • Inscrivez votre séance de masturbation à votre agenda (mental ou physique). Donc, assurez vous qu’il n’y a personne à la maison, que vous n’avez pas de rencontres, d’appels, etc..
  • Mettez de l’ambiance: allumez des chandelles, tamisez la lumière, faites jouer de la musique sensuelle 
  • Lorsque vous êtes sur le point de jouir, arrêtez-vous et recommencez. Faites le autant de fois que possible
  • Explorez votre corps et découvrez de nouvelles zones érogènes 
  • Utilisez du lubrifiant bio
  • Concentrez votre attention sur le plaisir plutôt que l’orgasme
  • Écoutez des podcast érotiques pour aider à augmenter votre excitation
  • Utilisez l’autre main pour briser la routine
  • Ressentez la manière dont vous vous touchez, faites de légères variations dans vos mouvements et la pression mise
  • Pensez à votre respiration habituelle lorsque vous vous touchez (et jouissez) et essayez de la modifier. Par exemple, ralentissez consciemment votre respiration, prenez des respirations profondes plutôt que courtes et rapides, essayez d’être très silencieux, etc. 

Finalement, si vous souhaitez faire une étape de plus, vous pouvez terminer votre séance de masturbation pleine conscience en écrivant les nouvelles techniques utilisées, vos pensées et sentiments dans un journal.

 Amusez-vous bien!

👀 Nettoyez-vous correctement votre vulve et vagin? Cliquer ici pour en savoir plus sur les mythes et les bonne pratiques à adopter!
 

Sources:

Sex Rx: Hormones, Health, and your best sex ever by Lauren Streicher, MD
Sex Again: Recharging your libido by Jill Blakeway, LAc
nbcnews.com/better/lifestyle/orgasm-gap-why-it-exists-what-women-can-do-about-ncna983311
https://www.thegoodtrade.com/features/self-pleasure-mindfulness
https://www.insider.com/talking-about-female-sexuality-and-orgasm-gap-in-lockdown-2020-5
https://www.shape.com/lifestyle/sex-and-love/how-to-mindful-masturbation
https://passionbykait.com/secrets-of-mindful-masturbation/

Laissez un commentaire

Tous les commentaires du blog sont validés avant publication
You have successfully subscribed!